S'identifier - Contact

Les petites choses

Des airs supérieurs...

Avec des copines, nous avons monté une association parentale il y a quelques temps. Nous y organisons des réunions avec un thème, sous forme d'échanges entre parents et nous proposons aussi des ateliers de communication familiale. L'orientation pour une éducation la plus respectueuse possible est importante mais nos sujets sont assez ouverts : on y cause devoirs, repas, littérature de jeunesse...

Nous décidons de distribuer des affichettes un peu partout pour annoncer notre programme. Cela avait été une demande de certains médecins, d'organismes sociaux et culturels et d'autres associations. L'accueil a été étonnant à certains endroits :
  • Au conseil général, on nous a dit qu'on allait montrer notre affichette au responsable. Logique. Par contre, à la PMI (protection maternelle et infantile), ils étaient contents (on les avait déjà rencontrés l'an passé car ils voulaient savoir qui on était).
  • A l'accueil du CCAS et de la mairie, pas de problème.
  • Chez un pédiatre, la secrétaire nous dit : "mais on ne peut pas faire de pub !" On lui explique que nous sommes une association, pas une entreprise ! Elle va montrer ça au médecin, et il jugera si ça peut être proposé ou pas aux patients... A croire qu'ils ne sont pas capables par eux-mêmes de faire la part des choses !
  • Chez un psychiatre : "oh, vous savez, c'est la mode, tous ces trucs-là, qui viennent du Canada et des Etats-Unis !" Il est très sceptique limite suspicieux... "Nous, en tous cas, ça nous a convenu !" Il se met à rire : "Ah, bah si ça vous a convenu, alors !"
  • Au centre médico-psychologique, l'accueil est assez froid. "Vous n'avez pas d'intervenants ?", comme si en tant que parents, on ne pouvait pas partager...  Les blouses blanches qui n'en ont pas sont plus que méfiantes quant à nos outils car ils ne sont pas faciles à trouver. "Ce sont juste des outils tout simples de communication !" Elles vont réfléchir... là encore, on a l'impression de ne pas être capables... (Quoi ? Des parents qui se prennent en charge ??? Quelle horreur !)
  • Heureusement, nous arrivons dans les locaux d'une association d'aide aux femmes victimes de violence conjugale. C'est la responsable qui nous ouvre, avec un grand sourire (nous l'avons aussi rencontrée l'an passé). Nous lui expliquons nos mésaventures... et ça ne la surprend pas ! Elle nous dit même : "Nous aussi, on a des soucis. On aimerait les rencontrer car grand nombre d'entre eux ferment les yeux quand ils constatent des violences ou ne savent pas quoi faire mais très peu nous ouvrent leur porte car nous ne sommes pas médecins ! Pourtant nous sommes des professionnelles !"
Bon, pour de simples petites réunions entre parents, quelle histoire ! Le dernier témoignage est peu rassurant et révélateur de la condescendance de "ceux qui savent"... Quoi que. Moi, ça ne me rassure pas du tout et si j'ai au moins appris quelque chose, c'est où je n'irai pas frapper si un de mes enfants a un souci !

Autre anecdote racontée par ma mère. C'est dans une association où un problème a éclaté entre les salariés et le conseil d'administration. Un des élus interpelle un des employés en lui disant : "On ne convoque pas un chirurgien !" avec l'air pompeux. Mais dans l'association, qui n'a rien à voir avec la médecine, ce monsieur est un simple usager ! Incroyable !

Je vous invite à lire Claudio, et plus particulièrement la Crédibilité de la blouse blanche !
 

le 05.02.09 à 11:10 dans Regards sur le monde - Lu 1302 fois - Version imprimable
Article précédent - Commenter - Article suivant -

Commentaires

Lien croisé

Crédibilité de la blouse blanche - Ambition Passionneur : "J'avais lu ce billet sans le commenter... pourtant hier, j'y ai pensé à plusieurs reprises : http://lespetiteschoses.viabloga.com/news/des-airs-superieurs"

Anonyme - 05.02.09 à 11:16 - # - Répondre -

Merci Marie.
Très intéressant. C'est du vécu. C'est du concret.

Claudio - 05.02.09 à 11:21 - # - Répondre -

Tiens, au centre médico-psychologique ils ne voient pas d'un bon oeil des gens qui se débrouillent par eux-même, tu parles, c'est un coup à mettre la clef sous la porte ça !
Quant au "prestige" des médecins, à fortiori des chirurgiens... Lorsque je consulte ou que ma fille consulte c'est "bonjour monsieur ou madame", je ne donne pas du "bonjour docteur". Moi qui est mon bac on devrait me donner du "bonjour bachelier " ?

nikkos - 05.02.09 à 11:43 - # - Répondre -

oups

il faut évidemment lire "moi qui ai mon bac"... J'ai honte, j'ai honte !!!!

nikkos - 05.02.09 à 11:45 - # - Répondre -

Re: oups

Moi, je trouve, Nikkos que c'est bien plus la classe, d'être son bac ; ça vous pose un homme. Avoir intégré la chose à ce point, c'est quelque chose. Bravo.

Claudio - 05.02.09 à 12:36 - # - Répondre -

A Nikkos et Claudio



Je ne dis jamais non plus : "On va chez le docteur"... pour les mêmes raisons.

Et puis d'une manière générale, je ne demande pas tout de suite à quelqu'un son métier. (j'essaie). D'abord, je n'aime pas réduire les gens à leur boulot et je sais aussi qu'une carrière, ça évolue. On peut avoir un très faible bagage scolaire et avoir des tas de qualités ou être un as dans une autre catégorie.

Ou un boulot complètement nul alors qu'on a passé une thèse !

lespetiteschoses - 05.02.09 à 14:55 - # - Répondre -

Re: oups

Je ne suis pas certain. Je crois valoir plus que ce bout de papier qu'on m'a remis il y a trente ans. 
C'est un défaut bien de chez nous de réduire les gens à leur cursus scolaire ou universitaire. On ne sera jamais du sérail si on n'a pas le diplôme qu'il faut. On te fera remarquer toute ta vie que tu es parti de rien, que tu n'as pas fait d'études supérieures : vois l'exemple de Berregovoy qui avait commencé sa vie active comme ouvrier, c'était constamment rappelé par les journaleux qui eux avaient le cursus qu'il fallait.

nikkos - 05.02.09 à 18:59 - # - Répondre -

Re: oups

Je ne connais que trop bien ce dont tu parles. Et ton bout de papier aurait pu changer ma vie (sociale) quand même.

Claudio - 05.02.09 à 19:02 - # - Répondre -

J'aime bien cet article aussi..;
Tellement vrai... Ton humour et ta bonne humour t'aiderons à aller de l'avant, prends en bien soin:)

sylvie - 06.02.09 à 15:52 - # - Répondre -

A Sylvie

J'espère ! Bonne journée à toi aussi !

lespetiteschoses - 07.02.09 à 13:06 - # - Répondre -

C'est comme en politique suivant qui tu votes tu passes pour un con or parfois on prefere voter le moins pire ou tout simplement celui qui se raproche de nos idées , ca ne fait pas de nous des cons parce qu'on as pas la meme vision des choses que les autres !

choupette - 06.02.09 à 22:59 - # - Répondre -

A Choupette

C'est un peu vrai, ce que tu dis... mais la discussion aide souvent à laisser la parole à l'un puis à l'autre. Par exemple, dans ma famille, certains votent différamment que moi et on parvient quand même à débattre. On ne se change pas souvent les idées mais ça aide à être plus tolérant.

Et les blogs aussi. Il me semble qu'on en a déjà parlé toutes les deux !

lespetiteschoses - 07.02.09 à 13:08 - # - Répondre -

Re: A Choupette

Vi on en avait déjà parler , c'est simplement que le week end dernier , une personne avec qui je causais pendant une reunion de pote m'as dit " oh toi , je ne sais pas si tu as vraiment la parole , parce que quand on vote sarkozy faut etre felé du cerveau " ce a quoi bien sur je lui ai dit que je ne jugeais pas son vote et qu'il devait en faire de meme ! Qu'on avait pas la meme vision des choses mais que ce n'etait pas grave au contraire et là il m'as repondu : depuis que je sais que tu as voter pour l'autre nain , je te vois plus de la meme facon et je peux meme te dire que tu as baisser dans mon estime " honnetement je suis restée bouche bée , les bras ballant mais je lui aurait bien balancer mon poing dans la figure !!

Anonyme - 07.02.09 à 21:26 - # - Répondre -

Re: A Choupette

Euh la tete un peu dans les nuages , j'ai oubliée de signer mon message :o) Donc anonyme c'est moi lol

choupette - 07.02.09 à 21:27 - # - Répondre -

ca dis cute, ça discute tellement que la conversation glisse, et que je ne sais m^me plus de quoi parlait l'article de marie; un vrai scandale !

 Pour se qui est de la tolérance, moi, j'ai la pretention d'être tombée dedans quand j'étais petite. Pendant des decennies, mon paternel se vantait de voter à l'exptrème droite. Il n'y a que mon frère qui ait comme moi le coeur à gauche. Et je ne vous raconte pas à quel point la discussion en famille était douloureuse. Puis avec la maturité, c'est lui qui a changé son fusil d'épaule. Il faut dire que après avoir perdu affectivement deux de ses enfants pour X raisons, il a préféré changer lui, et se rapprocher de nous.

 Mais quand même, j'en garde des souvenirs très douloureux.

 Bon. Mais je reviens à l'assos de Marie. Oui, ça ne m'étonne pas qu'elle ait reçu un tel accueil. Moi, je n'ai jamais reçu un tel comportement des "blouses blanches". Mais il est vrai que je milite que dans des associations d'envergure nationales.... Qui ont pignon sur rue. Alors, ça simplifie des choses. Mais je crois que mon comportement force aussi à ce qu'ils se tiennent à carreaux. Enfin, je crois que dans le cas contraire, ils sentent qu'ils s'en prendraient plein les mirettes.... Alors, non. ça se passe bien. Mais c'est quand m^me un comble de devoir montrer presque de l'agressivité pour pouvoir se faire respecter.

salpiglossis - 10.02.09 à 15:58 - # - Répondre -

Commenter l'article